Actualité

 
 
 


La chorégraphie Comme un trio de Jean-Claude Gallotta le 27 septembre sur la scène de la MC2 : Grenoble. 27/09/2018

CUT_Guy_Delahaye_9126BD(001).jpg
Photo Guy Delahaye - Tous droits réservés
"C’était au début de l’hiver, j’avais cette scintillante envie de créer un nouveau
trio pour la compagnie. Comme un hérisson j’allais dans la bibliothèque chercher l’inspiration.
La littérature, pensais-je, pouvait peut-être encore faire danser les mots, ces mots qui attendent patiemment qu’on les poussent dans un corps brûlant les pieds sur demi-pointe. Un livre exquis pourrait jaillir des rayons comme une illusion. Soudain la voix de Sagan à la télé. J’ouvre le livre : Bonjour Tristesse". J.-C. G.

L’amour à deux, entre passion et dévergondage ; l’amour à trois, entre délices et cruautés ; l’amour à un, qui répond au beau nom grave de tristesse. Jean-Claude Gallotta a eu le désir de jongler entre insouciance et gravité avec les mots et la vie de Sagan ; Sagan la sincère, Sagan la mutine, Sagan la
désillusionnée. Comme un trio, un spectacle où Georgia Ives, Thierry Verger, Béatrice Warrand font et défont l’amour, dansent et chantent, les corps à peaux touchantes. C.-H.B

Dossier de presse Comme un trio
<  1 2 3 4  >